Banque de travail

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

Comptabiliser simplement les échanges de travail.

Pourquoi choisir cette solution ?

Solidaire et sans obligation

Ce système donne plus de souplesse en fonction des besoins, des disponibilités et des équipements de chacun.

Les agriculteurs travaillent ensemble quelle que soit la taille des exploitations.

Gagner en efficacité

Les chantiers sont mieux organisés.

La comptabilité en points correspondant à du temps de présence oblige à éviter les temps morts.

L’essentiel à savoir

Aucun argent échangé

Pendant les corvées, les échanges se font sous forme de tickets «point».

Définir des règles de fonctionnement

Le groupe "banque de travail" doit définir ses règles de fonctionnement (valeur de la tâche, comptabilisation du temps, réunion annuelle).

Cette forme d'organisation n’a pas de statut, elle est considérée comme de l'entraide.

Etre pointilleux

Il est nécessaire de relever le temps passé de manière rigoureuse. En fin de corvée, c’est important de noter sur le carnet la tâche et le temps passé par chacun des membres pour calculer le nombre de points à donner.

La banque de travail doit être conçue pour que chaque heure d’entraide soit soldée. Une réunion de fin d’année permet de faire les comptes des points échangés et d’ajuster si besoin pour arriver à l’équilibre.

Calculer le coût grâce aux barèmes d'entraide?

La rémunération du travail et l'utilisation du matériel se mesure avec des points.

Voici un exemple de barème d'entraide :

Matériel
Points/h
Matériel
Points/h

Tracteur

2,5Quad avec semoir2,5
Plateau1Fourche1 à 6
Charrue2,5Cage de contention1/10 veaux
Tonne à lisier1,5Bétaillère1
Pulvérisateur1,5Déchaumeur1
Faucheuse2,5Broyeur1 à 2
Ensilage éloigné3,5 à videEnsilage éloigné4,5 en charge


Exemple de barème d'entraide pour un chantier d’ensilage :

Charriage
4,5 point/h

Confection du silo
(personne qui tasse)
4,5 point/h
Confection du silo
(personne qui fourche)
6 points/h
Personne : 1 ptPersonne : 1 ptPersonne : 1 pt
Tracteur : 2,5 ptTracteur : 2,5 ptTracteur : 3 pt
Plateau : 1 ptBonus (pénibilité) : 1 ptBonus (usure) : 1 pt

 

 

L'expérience de Benoît Fontaine

"La banque de travail a démarré en 1972, mes parents en ont fait partie dès le début. L’élément déclencheur fut l’accident d’un agriculteur voisin ayant entraîné une vague d’entraide parmi les voisins de la commune. A partir de cet événement, l’idée a germé de valoriser le travail réalisé chez les voisins. Ainsi, la banque de travail a été conçue pour que chaque heure d’entraide effectuée soit comptabilisée. Aujourd’hui, nous sommes 8 membres.

Au début de chaque année, chaque membre de la banque de travail dispose de 300 points permettant de «rémunérer» les travaux réalisés chez lui. Dans le groupe, la finalité est que, à la fin d’année, à la suite des travaux des uns et des autres, chacun comptabilise environ le même nombre de points. Pour solder les différences en fin d’année, les agriculteurs disposant d’un nombre de points supérieur revendent à ceux qui en manquent indépendamment de savoir qui a participé aux travaux chez un autre membre du groupe. Avec ce système, nous n’avons pas de scrupule à faire appel aux agriculteurs ayant des exploitations de taille différente.

Pour exemple sur l’année 2010, 184.5 points sur 2 700 en circulation ont été soldés en fin d’année. En pratique, les trois quarts des points sont utilisés lors des ensilages qui représentent un moment ou l’entraide est importante.

Le système des points permet de veiller à bien organiser son chantier (exemple : bâchage du silo à la fin du chantier d’ensilage) et donc de bien utiliser le temps de chacun. Il permet d'avoir des échanges de services plus juste et permet de veiller au respect du temps de chacun.

Pour calculer le temps d’une corvée nous nous basons sur les heures « rotor » de la machine. Pour les ensilages nous ne tenons pas compte de la taille des plateaux dans le barème d’échange de points."

L'exploitation agricole

Benoît Fontaine
à La Meurdraquière (50)

Contact

Besoin d'informations ?
Un conseil personnalisé ?

Pascal MOREAU

Conseiller d'entreprise / Animateur ASAVPA

Tél : 02 33 62 28 84

ACTUALITES

jeudi 06 septembre 2018

Deux nouvelles dynamiques de groupes se développent actuellement dans le Bocage.

mercredi 29 août 2018

Retrouvez notre offre de services (Conseils et Formations) sur ce thème dans notre nouvelle brochure !

Démarrage d'un nouveau projet, techniques de transformation,...