Plantation de haies

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

La préparation du sol est une étape importante pour une bonne implantation de la haie et un développement optimal. Une préparation réussie permet d’améliorer la structure du sol qui favorise la reprise et l’enracinement des plants. Elle permet également de limiter la repousse de l’herbe.

Les étapes de la préparation du sol

Le désherbage

Un désherbage de la bande est conseillé dans le cas d’une parcelle enherbée.

Le décompactage

Le sol est préparé avec une sous-soleuse ou un décompacteur en période bien ressuyée (août à octobre).

Le décompactage donne des résultats souvent spectaculaires sur la croissance. Il favorise l’enracinement des jeunes arbres et limite les engorgements temporaires à l’échelle de la ligne de plantation.

 L’émiettage

Aussitôt après le décompactage le passage d’un outil type herse rotative ou à défaut rotavator, permet d’ameublir le sol et de préparer la plantation. Le hersage peut être précédé d’un labour sur les sols de structure légère.

Quelques erreurs à éviter

Rotavator seul, ou absence de décompactage

Le travail superficiel est intéressant, mais, en l’absence de décompactage, la semelle tassée n’est non seulement pas brisée mais est de plus renforcée par cet outil rotatif. Lorsque les racines atteindront cette semelle, la croissance de la haie chutera.

Rotavator sur chiendent

L’outil sectionne les rhizomes de chiendent qui envahissent la plantation, même avec film plastique. Il est impératif d’éliminer ce chiendent dès l’été-automne mécaniquement (griffages multiples).

Préparation du sol trop humide

Il y a formation d'une semelle de labour compacte, et de mottes qui durciront en séchant.

Mieux vaut attendre que le sol soit ressuyé,d’où l’intérêt également des préparations précoces, dès la fin de l’été.

Enfouissement du fumier frais

Un fumier frais doit être épandu au moins un mois avant la plantation et rester dans les couches de surface. Employer de préférence un fumier bien décomposé, de type compost, ou se contenter d’un épais paillage qui a le même effet nutritif.

Conditions pour réussir la plantation

  • Planter dans la période de mi-novembre à fin février.
  • Choisir des essences bocagères produites localement.
  • Acheter des petits plants, 40 - 60 cm de hauteur, d’1 à 2 ans de pépinière, avec un bon chevelu racinaire.
  • Planter rapidement : les racines d’un arbuste ne doivent surtout pas sécher. Placés dans des sacs en plastique durant le transport puis mis en jauge avant leur plantation, vous garantissez leur reprise.
  • Rafraîchir les racines: tailler les racines pour favoriser l’émission de radicelles.
  • Tremper les racines ou la motte dans un seau d’eau ou un pralin pour bien humecter le système racinaire.
  • Planter en tassant bien pour assurer le contact entre les racines et la terre.
  • Arroser.

A noter :

Les plantations peuvent être réalisées de la mi-novembre,en dehors des périodes de gel. L’arbre peut ainsi fabriquer de nouvelles racines rapidement.
Attention, cette règle n’est pas la meilleure sur terrain frais à humide. En plantant trop tôt dans ces terres, le jeune plant risque de souffrir d’un excès d’humidité. Dans ce cas une plantation tardive est  conseillée.

Schéma de plantation de type brise vent

Le paillage biodégradable

  • Les paillages conditionnés en rouleaux (bâche biodégradable, feutre, paille), se posent avant la plantation. Des encoches sont ensuite réalisées pour planter les végétaux.
  • Les paillages conditionnés en vrac (bois déchiqueté, écorces, paillette de lin) sont déposés juste après la mise en terre des végétaux pour facilité la plantation.
  • Les paillages biodégradables se décomposent lentement et apportent des matières utiles, aux plantes et aux vers de terre, qui participent à leur intégration au sol.

Aides - Financements

Le Conseil Départemental de l’Orne soutient financièrement les opérations groupées ou individuelles de plantation de haies bocagères.

Le règlement et le formulaire de demande d’aides à la plantation sont disponibles en ligne à l’adresse suivante : www.orne.fr/environnement/plantation-haies

Les demandes sont étudiées au cas par cas en fonction des critères d’éligibilités. La Chambre d'agriculture peut intervenir pour la réalisation de votre projet et la demande d'aides.

Pour maintenir et reconstituer ce maillage bocager, la Chambre d’agriculture de l’Orne accompagne aussi, en tant que maître d’œuvre, les acteurs du territoire (agriculteurs, élus, particuliers) dans des opérations groupées de plantations de haies bocagères.

Contact

Besoin d'informations ?
Un conseil personnalisé ?

Formations pour les Collectivités

Actualités

lundi 05 novembre 2018

Vous voulez construire votre projet de méthanisation ? Les Chambres d'agriculture de Normandie vous proposent une formation certifiée Agro-écologie.

vendredi 26 octobre 2018

Optimiser les fournitures d’azote et la maîtrise des adventices.

Avec le soutien financier de