Rôles sur l'environnement

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

Le bocage fait partie du patrimoine paysager de la plupart des départements du grand ouest. Pour la Basse Normandie, le bocage représente 123 400 km de haies, dont 56 200 km rien que pour le département de la Manche. C'est le département le plus bocager de la région avec 46% du linéaire.
 
Les haies qui composent le bocage sont un atout environnemental important en termes de protection (brise-vent pour les animaux, qualité de l'eau), de richesse écologique, de patrimoine et de production de bois. 
Leur valorisation, leur entretien et leur maintien dépendent de plantations régulières d'arbustes.

Rôles climatiques

  • Réduction de 30 à 50 % de la vitesse du vent.
  • Augmentation de la température de 1 à 2°C.
  • Baisse de 20 à 30% de l’évaporation.
  • Amélioration du rendement des cultures, meilleure production des élevages et meilleure protection des bâtiments et des habitations.

Rôle hydrologique

  • Lutte contre l’érosion des sols en freinant le ruissellement.
  • Filtrage et épuration de l’eau du sol (nitrates, phosphates,…).
  • Réguler des crues.
  • Maintien des berges.

Rôles paysagers

  • Maintien de la diversité des paysages.
  • Création d’un maillage.
  • Garantie d’un cadre de vie de qualité.
  • Intégration des bâtiments.

Rôles écologiques

  • Effet d’abris et apport de nourriture qui constituent un lieu de reproduction pour de nombreuses espèces.
  • Effet lisière (entre milieu boisé et milieu ouvert) particulièrement favorable à une faune et une flore riches et diversifiées.

Rôles économiques

  • Produire du bois de chauffage et du bois d’œuvre.
  • Contribuer à l’activité de la chasse et du tourisme.
  • Abrite de nombreux auxiliaires des cultures.

Contact

Besoin d'informations ?
Un conseil personnalisé ?

Formations pour les Collectivités

Actualités

lundi 05 novembre 2018

Vous voulez construire votre projet de méthanisation ? Les Chambres d'agriculture de Normandie vous proposent une formation certifiée Agro-écologie.

vendredi 26 octobre 2018

Optimiser les fournitures d’azote et la maîtrise des adventices.